Résolution de la dilution

CRESCENT VALLEY, NEVADA. La réduction au maximum de la dilution du minerai a permis au spécialiste des filons étroits Klondex Mines de produire un volume d’onces record à sa mine principale de Fire Creek, la mine à plus haute teneur en or au monde.

L’opérateur Craig Roberts se sert d’un pupitre pour télécommander un chargeur de 2 m dans une chambre à peine suffisamment large pour l’accueillir. Le véhicule spécialisé dans les filons étroits en ressort le godet rempli de minerai d’or et d’argent à haute teneur. Ce minerai sera transporté par camion pour être traité par les installations Midas de Klondex Mines, à 160 km de là.

Chaque jour, Klondex n’extrait que 300 tonnes de sa mine de Fire Creek dans le nord du Nevada, aux États-Unis, mais sa qualité moyenne s’élève à près d’une once par tonne. Pour le directeur général Sid Tolbert et ses équipes, la réduction au maximum de la dilution est la clé de la rentabilité.

L'opérateur Craig Roberts télécommande des chargeurs de 2 m dans les chambres étroites de Fire Creek.

L'opérateur Craig Roberts télécommande des chargeurs de 2 m dans les chambres étroites de Fire Creek.

« Je n’ai jamais vu une teneur telle que celle de Fire Creek en 25 ans de carrière. L’enjeu dans ces filons étroits à haute teneur est de maintenir le coefficient de dilution au plancher, et ça, les mineurs y arrivent très bien ici. Nous creusons des galeries extrêmement étroites et bien maîtrisées, et exploitons les chambres avant de les remblayer afin d’obtenir la meilleure teneur possible pour le nombre de tonnes que nous excavons. Nous devons veiller à ce que chaque tonne envoyée à l’usine de traitement est une tonne utile. »

Avec sa voix calme et posée, Sid Tolbert incarne la révolution tranquille menée par Klondex. De compagnie d’exploration possédant un seul site, elle est devenue un producteur d’or et d’argent de taille intermédiaire exploitant cinq mines aux États-Unis et au Canada. Son succès est dû en grande partie à l’acquisition et à la transformation de sites vieillissants aux filons étroits depuis l’arrivée à sa tête du Président-directeur général Paul Huet en 2012. En revanche, le développement de son site principal Fire Creek a été purement organique.

Cette mine devait être d’abord exploitée à ciel ouvert, mais Paul Huet a eu d’autres idées. Klondex a démarré la production après avoir obtenu une autorisation d’analyser la teneur en minéraux fin 2013.

Quatre ans plus tard, la mine souterraine produit 108 126 onces d’équivalent or (OEO), soit une augmentation de 40 % de la production par rapport à 2016 et plus de la moitié des 186 456 OEO produites au total par Klondex en 2017.

« Fire Creek est un gisement extraordinaire, estime Sid Tolbert. Nous n’en connaissons pas encore tout le potentiel, mais la ressource s’amplifie à mesure que nous forons, prospectons et aménageons la mine. Nous découvrons des filons à haute teneur exploitables dans toutes les directions. »

Moins de 5 % des gisements aurifères connus dans le monde bénéficient d’une teneur supérieure à 10 g la tonne. La teneur moyenne du minerai de Fire Creek s’élève à plus de 25 g la tonne. Le dépôt de minéraux est situé entre 1 500 et 1 750 m d’altitude dans les monts surplombant la petite ville de Crescent Valley. Les filons principaux Vonnie et Joyce font entre cinq pieds (1,5 m) et six pouces (15 cm) de largeur. Klondex les exploite par différentes méthodes : par trous profonds, avec remblayage des chambres et par chambres-magasins.

Une telle exploitation requiert une flotte diversifiée, des jumbos Sandvik pour le forage des galeries d’évacuation des déblais de 5 x 5 m aux chargeurs pour filons étroits Sandvik de 2 m pour l’évacuation du minerai. Paul Huet appelle ces derniers les « bêtes de somme » de la mine : « Nous les utilisons pour exploiter le filon et travailler sur les structures, ce qui permet de maintenir notre coefficient de dilution à un peu plus de 3 % de ce qui était prévu. »

Selon le chef contremaître Rosco Hamilton, la fiabilité des équipements est essentielle en raison de la nature de l’exploitation :

Klondex Mines en bref

Le producteur d’or et d’argent de taille intermédiaire Klondex Mines est spécialisé dans l’exploitation de filons étroits d’or et d’argent. Cette entreprise canadienne exploite la mine de Fire Creek et l’installation de traitement Midas dans le Nevada, aux États-Unis, ainsi que la mine et l’usine de Traue North à Manitoba, au Canada. Klondex possède également la mine Hollister ainsi que la mine et l’installation de concassage Aurora dans le Nevada.

« Notre marge de manœuvre est si faible qu’en cas de pépin, notre tonnage tombe en chute libre et rien ne va plus. Tout doit bien s’enchaîner et on n’a pas vraiment le droit à l’erreur. Nous n’avons nulle part où aller si nous n’arrivons pas à extraire les tonnes de minerai de cette chambre. »

<p>Pour que la fiabilité soit au rendez-vous, Klondex fait équipe avec Sandvik pour tout ce qui concerne l’entretien du matériel mobile à Fire Creek dans le cadre d’un contrat Sandvik 365 Expertise On Site.</p>

Pour que la fiabilité soit au rendez-vous, Klondex fait équipe avec Sandvik pour tout ce qui concerne l'entretien du matériel mobile à Fire Creek dans le cadre d'un contrat Sandvik 365 Expertise On Site.

<p>La mine Klondex de Fire Creek détient des réserves prouvées et probables de 294 000 onces d’équivalent or (OEO) à 1,226 OEO la tonne.</p>

La mine Klondex de Fire Creek détient des réserves prouvées et probables de 294 000 onces d'équivalent or (OEO) à 1,226 OEO la tonne.

Pour faire en sorte que la fiabilité soit au rendez-vous, Klondex collabore avec Sandvik pour tout ce qui a trait à l’entretien du matériel mobile à Fire Creek.

« L’intérêt de cette solution, c’est que Sandvik est là pour la disponibilité des pièces détachées. L’entrepôt est ici. Nous n’avons pas besoin de stocker des pièces sur place, nos coûts de maintenance s’en trouvent considérablement réduits. Et comme Sandvik s’occupe de l’entretien, la disponibilité des pièces est garantie pour nos équipements, permettant à l’activité minière de se poursuivre sans discontinuer à Fire Creek. »

Dans le cadre du contrat Sandvik 365 Expertise On Site, les techniciens Sandvik assistent Fire Creek en matière de stratégie et de programmation de l’entretien, de planification et de prévision des pièces détachées, et de résolution des problèmes.

« Sandvik fait un excellent travail pour ce qui est de l’entretien de notre matériel, témoigne Sid Tolbert. C’est un plaisir de collaborer avec son équipe présente ici et c’est un grand avantage d’avoir des partenaires tels que lui. »

Rosco Hamilton tient le même discours : « Sandvik évalue parfaitement nos besoins au jour le jour et ces besoins changent vraiment d’un jour à l’autre. Si un chargeur tombe en panne et que nous n’évacuons le minerai que d’une seule chambre ce jour-là, les techniciens laissent tomber ce qu’ils sont en train de faire et viennent réparer. »

Selon le responsable de l’entretien des outils de production mobiles chez Klondex, Neil Miller, les coûts de fonctionnement de ce matériel se maintiennent à environ 21 % des coûts totaux de l’exploitation et ce, malgré une flotte plutôt vieillissante. « Si un camion tombe en panne, on perd probablement 250 000 dollars US par jour sous forme de production perdue. Il est donc indispensable que nos camions, nos chargeurs, etc., continuent de tourner. La mine de Fire Creek est indispensable à la rentabilité de Klondex Gold. Il y a peu de tonnes extraites, la teneur du minerai est élevée, il faut que notre matériel soit en bon état. Le moindre arrêt est critique. »

Selon le responsable de l'entretien des outils de production mobiles chez Klondex, Neil Miller, les coûts de fonctionnement de ce matériel s'élèvent à environ 21 % des coûts totaux de l'exploitation.

Selon le responsable de l'entretien des outils de production mobiles chez Klondex, Neil Miller, les coûts de fonctionnement de ce matériel s'élèvent à environ 21 % des coûts totaux de l'exploitation.

Conformément au contrat, Sandvik fournit des pièces détachées d’origine et la formation technique nécessaire à l’équipe d’entretien de Fire Creek.

La mine d’or de Fire Creek en bref

Fire Creek est la mine à plus forte teneur en or au monde. Située dans le nord du Nevada, à 100 km à l’ouest d’Elko, elle détient des réserves prouvées et probables de 229 000 onces d’équivalent or. Sa superficie couvre environ 6 900 hectares. Différentes méthodes d’exploitation sont utilisées : par trous profonds, avec remblayage des chambres et par chambres-magasins.

« Plus on approfondit la formation technique, plus la fiabilité s’améliore. La formation est indispensable à la fiabilité de nos équipements. La fiabilité est l’élément clé. On peut bénéficier d’une grande disponibilité, mais si la machine n’est pas fiable, elle n’est pas performante quand on veut qu’elle dégage des voies d’accès ou évacue des déblais. »

Le contrat d’entretien a accru l’intervalle moyen entre les défaillances et réduit les temps d’arrêt tout en permettant à Klondex de se concentrer sur la production et ses processus clés à Fire Creek.

Klondex va poursuivre l’extension de la mine en 2018, aménageant l’accès principal et préparant une seconde entrée. Le forage de prospection continue de mettre en évidence que la ressource peut encore être développée.

« L’avenir est prometteur à Fire Creek, estime Sid Tolbert. Nous nous éloignons des chambres exploitées et commençons à trouver de plus en plus de filons à haute teneur. C’est très excitant. La production est en route, un flux régulier de minerai sort de la mine et nous cherchons à l’accroître très prochainement et à construire un avenir ici qui dure des dizaines d’années. »

La flotte Sandvik à Fire Creek

3 chargeurs Tamrock EJC65
3 chargeurs Sandvik LH410
2 jumbos Sandvik DD210
2 boulonneurs Sandvik DS311
1 chargeur Sandvik LH202
1 chargeur Sandvik LH204
1 jumbo Sandvik DD311
1 jumbo Axera D07