Fragmentation inégalée

Le nouveau concasseur à cône Sandvik CS550 est un concasseur secondaire puissant pour applications pouvant aller jusqu’à 700 tonnes. En plus de la flexibilité et du tonnage même, il dispose de fonctionnalités d’automatisation et d’entretien de pointe assurant une disponibilité maximale.

Les réalités économiques actuelles obligent tous les exploitants de concasseurs à examiner de près leur rendement et leur productivité. Le processus peut-il être plus efficace sans accentuer l’empreinte écologique? Répond-t-il aux obligations de sécurité imposées par la directive de l’Union européenne relative aux machines?

L’un des principaux objectifs est d’accroître la production (= capacité du concasseur + rapport de réduction) à chaque étape du concassage sans jamais perdre de vue le rendement global.

Ces idées ont amené Sandvik Mining and Rock Technology à mettre au point le Sandvik CS550, son dernier concasseur à cône nouvelle génération. Présentée au salon triennal CONEXPO-CON/AGG de Las Vegas, cette nouveauté complète les deux premiers concasseurs de la série 500, les Sandvik CH550 et Sandvik CH540.

Taux de réduction supérieurs
Le Sandvik CS550 est une machine performante fiable, de grande capacité et à forte réduction pour le concassage secondaire. Même si rien n’empêche de l’utiliser pour des applications minières, sa mission première est le concassage pour la construction sur site fixe. D’un point de vue pratique, il est principalement destiné aux carrières d’agrégats, mais il pourrait également intéresser les exploitants en quête de solutions mobiles.

Caractéristiques Sandvik CS550

  • Poids total du concasseur : 24 650 kg/54 350 lb.
  • Poids total du concasseur sur châssis auxiliaire : 30 670 kg/67 620 lb.
  • Hauteur (du haut de la trémie au bas) : 2 775 mm/109 po.
  • Puissance max. autorisée : 330 kW/443 ch.
  • Capacité : 230–720 t/h.
  • Largeur CSS : 27–70 mm/1 1/6 –2 ¾ po.
  • Taille max. matériaux entrée : 345–431 mm/13 19/32–16 31/32 po.
  • Plage de la course : 24–48 mm/1–1 7/8 po.

Par rapport à des concasseurs du même type, il atteint un rapport de réduction supérieur de 25 %. Cette performance permet d’utiliser un plus grand concasseur à mâchoires pour le concassage primaire et soulage le concassage tertiaire d’une partie de son travail de réduction granulométrique, permettant de miser davantage sur la qualité. Dans certaines applications, le Sandvik CS550 peut fournir des produits finis dès le concassage secondaire.

En outre, il réduit jusqu’à 50 % le volume remis en circulation sans baisse de qualité du produit fini. En d’autres termes, moins de matériaux sont renvoyés vers le concasseur pour être de nouveau traités. Cette solution permet d’allonger la durée de service des pièces d’usure, notamment des chambres de concassage en acier au manganèse.

Idéal pour une grande variété d’applications
« Le Sandvik CS550 dispose d’une grande trémie qui correspond au débit du concasseur,
à mâchoires de la phase primaire et a la possibilité de produire de gros volumes, ce qui lui permet d’offrir un fort taux de réduction granulométrique et une excellente forme du produit fini, souligne Martin Johansson, responsable cycle de vie des concasseurs coniques et giratoires chez Sandvik Mining and Rock Technology. La vaste gamme de réglage des machines côté fermé ainsi que les amplitudes de courses plus fréquentes et plus importantes assurent une extrême flexibilité puisqu’on peut régler le concasseur pour satisfaire aux besoins d’une grande variété d’applications. »

Les propriétaires d’installations existantes ont désormais à leur disposition une option intéressante s’ils envisagent de moderniser leur système de concassage secondaire en vue de répondre aux demandes du marché. La plus grande capacité d’admission et une course excentrique réglable permettent de bénéficier d’une capacité de concassage secondaire supérieure. On peut régler le concasseur à mâchoires pour réduire plus de blocs rocheux au cours du concassage primaire et accroître la production globale.

Réduction des temps morts
Le même calcul peut être appliqué aux mines. Dans ces exploitations qui ne s’arrêtent jamais, tout tourne autour du tonnage, de l’extrême fiabilité et du minimum de temps morts. Plus les matériaux sont réduits au cours du concassage secondaire, plus de produits finis sont dispensés de concassage tertiaire. Moins de remise en circulation se traduit par moins d’usure et moins de temps d’inactivité.

Une mine n’a peut-être pas besoin d’une capacité de concassage supplémentaire, mais un concasseur secondaire plus puissant permet une diminution du concassage tertiaire et fournit des matériaux plus fins pour le broyage.

Nous pouvons avoir un gros impact sur les coûts du cycle de vie. Et nous pouvons le prouver par les chiffres.

Ceci se traduit par un fort potentiel d’économies d’énergie pour l’ensemble du processus de fragmentation.

Dans le cas du Sandvik CS550, l’absence totale de matériaux de support en plastique dans la chambre de concassage est un facteur déterminant de compétitivité pour tous types d’application. C’est en outre une amélioration substantielle de l’ergonomie pour l’entretien, notamment par la présence de nombreux points communs avec les autres concasseurs à cône Sandvik.

La disparition du plastique permet d’éliminer le temps de durcissement et réduit les temps d’arrêt grâce un changement plus rapide du blindage. On évite ainsi la fumée toxique dégagée par le matériau de revêtement, on réduit les manipulations et le soudage à risque, et il n’est plus nécessaire de mettre des déchets de plastique au rebut.

Le Sandvik CS550 en bref

Atouts majeurs dans les applications de construction

  • Grande capacité d’admission pour une productivité accrue.
  • Une course plus importante pour plus de flexibilité en cas de besoins variés.
  • Automatisation de pointe pour une capacité, une réduction et une sécurité de fonctionnement optimales.

Atouts majeurs dans les applications minières

  • Rapport de réduction supérieur pour des économies d’énergie substantielles dans les dernières étapes de fragmentation.
  • Remise en circulation réduite pour moins d’usure et de temps d’inactivité.
  • Plus de disponibilité pour un entretien plus facile, rapide et sûr.

Autres systèmes permettant de gagner du temps, une nouvelle fonctionnalité de déblocage rapide pour retirer plus rapidement le concave du blindage supérieur, permettant ainsi un changement du blindage 90 % plus efficace. Par rapport au Sandvik CS440, la chambre de concassage complètement redessinée demande 65 % de levage en moins pendant le changement courant des blindages.

Technologie d’automatisation
Les concasseurs Sandvik sont conçus pour maximiser la technologie d’automatisation éprouvée de Sandvik. Le système de réglage automatique ASRi optimise le travail du concasseur à des fins d’efficacité et s’adapte aux variations des conditions d’alimentation en compensant et en mesurant constamment l’usure du blindage. Le système Hydroset permet un positionnement automatique de l’arbre principal par système hydraulique et une protection contre les surcharges pour permettre le passage des matériaux non fragmentables. Installé en série sur les concasseurs de la gamme Sandvik 500, le système d’automatisation et de commande assure un réglage optimisé de la capacité et de la réduction pour cet équipement très puissant.

Les principales exigences des exploitants (qualité du produit final, coûts du cycle de vie, productivité et disponibilité maximales) exigent des solutions complètes où l’on tient compte de toutes les étapes du concassage et du criblage ainsi que des consommables et de la consommation d’énergie. Sandvik offre une connaissance des applications, des moyens de formation et un entretien qui permet de combler ces besoins.

« Les décisions des exploitants de carrières sont prises en pesant les dépenses d’investissement et les coûts du cycle de vie, estime Martin Johansson. Grâce à notre expertise, à nos formations et à notre offre de services, nous pouvons avoir un gros impact sur les coûts du cycle de vie. Et nous pouvons le prouver par les chiffres. »